Pastoral Letter From the Bishops of Saskatchewan - English and French

Printer-friendly versionSend by email

Dear Brothers and Sisters in Christ, 

As many of you will know, on April 20, 2017, Justice Donald Layh ruled on the Theodore Court case that the Government of Saskatchewan could no longer fund non-Catholic students attending Catholic schools in Saskatchewan, starting June 30, 2018.  This judgment protects the rights of the Catholic school system to continue; but it would remove funding for our ecumenical and interfaith brothers and sisters whose children have been granted permission to attend Catholic schools.  This has raised many questions and created a large degree of uncertainty for students, parents, staff and other members of the Catholic school community.

Soon after the decision was announced, Premier Brad Wall and Minister of Education Don Morgan both publicly stated their support for Catholic education and their disappointment with the court’s judgment. On Monday, May 1st, the Premier signaled that that government would be invoking the ‘notwithstanding clause’, which effectively gives the province five years to discern how to respond to the court’s ruling. The Leader of the Opposition, Trent Wotherspoon, noted his party’s agreement with the use of the ‘notwithstanding clause’ in this case. For all of this, we are deeply grateful. 

Meanwhile, the Saskatchewan Catholic School Boards Association (SCSBA), with the unanimous endorsement of all eight Catholic school boards in the province, announced on April 28th that it would appeal the recent decision in the Theodore court case. The government has not yet indicated whether it will also appeal the decision. 

The outcome of the current tensions regarding funding for faith-based education will have a deep, lasting impact on the Catholic Church in Saskatchewan, its role in education, our relations with our ecumenical and inter-faith partners, and with the community at large. Living in a pluralistic society requires dealing with difficult decisions. As leaders of the Catholic churches in Saskatchewan, it is our strong hope that our society will allow religious faiths to play a constructive role in education as in other areas of our common life; and that Catholic schools might continue to welcome the children of families who aspire to faith-based education. We have much to offer, and society has much to lose if religious faith is marginalized and our values are not able to contribute to the common good. 

We encourage you to let your elected officials (your MLA, the Minister of Education Don Morgan, Premier Brad Wall, and Leader of the NDP Trent Wotherspoon) know that you endorse the government’s decision to invoke the notwithstanding clause. You might also wish to express your hope that the government joins in appealing the recent Theodore court ruling. A list of MLAs can be found at http://www.legassembly.sk.ca/mlas/ .  Additional information is available at http://www.scsba.ca/theodore-case. You might choose to write your own letter, to send an email using the electronic submission form provided at http://www.catholicedspirit.ca/, to send a letter signed by your parishioners, or to use the attached letter that we have drafted for your convenience. 

We are also sending you separately the letter that was sent out to parents of students at Catholic schools in the Catholic school division in which your parish is situated. We take this opportunity to reiterate our strong support of the Catholic School Districts in the province. 

Thank you for your continued support of Catholic education. Please keep our students, teachers, and all associated with our Catholic schools, in your prayers at this critical moment in time. 

Yours in the Risen Christ, 

Cher frères et sœurs dans le Christ,

Comme vous le savez probablement, le juge Donald Layh a rendu sa décision dans l’affaire Theodore le 20 avril 2017.  Le gouvernement de la Saskatchewan ne peut plus assurer le financement des élèves non-catholiques qui sont inscrits dans une école catholique en Saskatchewan.  Cette décision sera en vigueur le 30 juin 2018.  Cette décision protège la continuité des systèmes d’écoles catholiques, mais elle enlève le financement qui était disponible pour nos frères et sœurs des autres traditions chrétiennes et des autres religions dont les enfants avaient la permission d’étudier dans les écoles catholiques.  Ceci a soulevé plusieurs questions et créé de l’incertitude pour les élèves, les parents, les employés et les autres membres de la communauté des écoles catholiques.

Aussitôt que la décision a été communiquée, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, et le ministre de l’Éducation, Don Morgan, ont déclaré publiquement leur appui pour l’éducation catholique et leur déception face à la décision de la cour.  Le lundi 1er mai, le premier ministre a indiqué que le gouvernement invoquera la « disposition de dérogation » qui donne à la province cinq années pour déterminer comment répondre à la décision de la cour.  Le chef de l’opposition, Trent Wotherspoon, a souligné l’accord de son parti avec l’utilisation de la « disposition de dérogation » pour ce cas-ci.  Pour tout cela, nous sommes profondément reconnaissants.

Pendant ce temps, l’association des conseils scolaires catholiques de la Saskatchewan, avec l’appui unanime des huit conseils scolaires de la province, a annoncé le 28 avril qu’ils en appelleront de la récente décision de la cour dans l’affaire Theodore.  Le gouvernement n’a pas encore précisé s’il en appellera de la décision. 

Les tensions actuelles concernant le financement de l’enseignement religieux auront un impact profond et durable sur l’église catholique de la Saskatchewan, son rôle dans l’éducation, nos relations avec nos partenaires œcuméniques et interreligieux, et avec la communauté en général.  Vivre dans une société pluraliste nécessite de prendre des décisions difficiles.  En tant que représentants de l’église catholique en Saskatchewan, c’est notre espoir profond que notre société permettra aux différentes confessions religieuses de jouer un rôle constructif en éducation ainsi que dans d’autres domaines de notre vie commune et que les écoles catholiques puissent continuer d’accueillir les enfants des familles qui aspirent à une éducation basée sur la foi.  Nous avons beaucoup à offrir et la société a beaucoup à perdre si les croyances religieuses sont marginalisées et nos valeurs ne contribuent plus au bien commun.

Nous vous encourageons à faire savoir à vos élus (votre membre de l’Assemblée législative, le ministre de l’Éducation Don Morgan, le premier ministre Brad Wall, et le leader du NPD Trent Wotherspoon) que vous approuvez la décision du gouvernement d’invoquer la disposition de dérogation.  Vous pourriez aussi exprimer votre espoir que le gouvernement en appellera la récente décision de la cour dans l’affaire Theodore.  Une liste des membres de l’Assemblée législative​ est disponible à http://www.legassembly.sk.ca/mlas/ .  De l’information additionnelle (en anglais) est disponible à http://www.scsba.ca/theodore-case . Vous pourriez choisir de rédiger votre propre lettre, d’envoyer un courriel en utilisant le formulaire électronique (en anglais) présenté à http://www.catholicedspirit.ca/, d’envoyer une lettre signée par vos paroissiens et paroissiennes, ou d’utiliser la lettre que nous avons incluse  pour votre convenance.

Nous vous partageons aussi la lettre qui a été envoyée aux parents des élèves des écoles catholiques du Conseil scolaire des écoles catholiques près de votre paroisse.  Nous prenons cette occasion pour redire notre solide appui aux conseils scolaires catholiques de la province.

Merci pour votre soutien continu à l’éducation catholique.  S’il vous plait, gardez les élèves, les enseignants, et les associés de nos écoles catholiques dans vos prières durant ces temps cruciaux.

 

Vôtre dans le Christ ressuscité,

Most Rev. Donald Bolen, Archbishop of Regina
Most Rev. Albert Thevenot, Bishop of Prince Albert 
Most Rev. Murray Chatlain, 
 Archbishop of Keewatin-Le Pas

Very Rev. Fr. Kevin McGee, Saskatoon Diocesan Administrator
Most Rev. Bryan Bayda, Ukrainian Eparchial Bishop of Saskatoon

Groups audience: