À la suite du processus de consultation et de discernement qui a eu lieu au printemps et à l’été 2017 avec les laïques en poste de responsabilité et les employés, les femmes consacrées, et le clergé de l’archidiocèse, j’ai entendu, j’ai prié, et maintenant j’offre ces priorités pour l’archidiocèse de Regina pour les deux à trois prochaines années.  C’est avec intérêt que je travaillerai avec le clergé de l’archidiocèse, les employés, les responsables des paroisses, les croyants laïcs, les organisations catholiques et les partenaires de la communauté qui réfléchiront et identifieront des buts qui appuient ces priorités, que notre Dieu aimant – Père, Fils et Esprit Saint – a mises dans notre cœur.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Puisque Dieu a « brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ » (2 Cor. 4, 6), dans l’archidiocèse de Regina, nous nous croyons interpelés à soutenir et à renforcer une Église qui est :

1.   Construite d’une communauté paroissiale croyante, vitale et viable

Un archidiocèse en santé et des paroisses fortes sont liés ensemble.  Chaque paroisse est unique : rurale ou urbaine, grande ou petite, avec sa propre vitalité et ses défis.  Et chacune, avec sa propre dynamique, est appelée à être une communauté de foi authentique, où la personne qui s’y présente se sent intégrée, peut grandir en disciple de Dieu à travers la vie sacramentelle et l’enseignement de l’Église, et est fortifiée pour mieux vivre et aimer dans sa famille, sa place de travail et sa communauté.  Les paroisses en santé ont besoin d’espaces opérationnelles pour les différents ministères, avec des gens prêts à servir et vivant la miséricorde de Dieu à la paroisse et à l’extérieur de la paroisse, et avec des ressources spirituelles, financières, humaines, et matérielles durables.

2.     Vivante dans son évangélisation et sa formation de disciples

Jésus, le Verbe fait chair, désire ardemment nous rencontrer et nous attirer dans son amour.  Notre monde a besoin de rencontrer Jésus, et chacun et chacune de nous avons besoin de Le rencontrer sans cesse.  C’est le cœur d’un monde transformé par Dieu (réf. Pape François, La joie de l’évangile, 1, 3, 8-11).

a.       en facilitant des rencontres avec Jésus

Nous avons besoin d’aller où sont les gens, avec une meilleure capacité de parler de Jésus, de Lui présenter les autres et d’avoir confiance en Dieu pour qu’Il parle et agisse puissamment dans nos vies.  Nos communications personnelles et collectives doivent toujours être une invitation à rencontrer et à suivre Jésus comme disciple.

b.      en préparant les disciples à vivre en témoins authentiques
Le monde a besoin de témoins de Jésus, des changements que le Seigneur a apportés dans nos vies : la joie, la paix, le pardon, l’amour, et la vraie joie qui provient de la foi (réf. Ga 5, 22-23).  Comme disciples de Jésus, nous avons besoin d’encourager et de rechercher une éducation continue, de la formation, et une profonde croissance personnelle, pour notre propre salut et pour que nous puissions être des signes de l’amour de Dieu constamment présent dans le monde.

c.       en formant et en appuyant des dirigeants laïcs et des membres du clergé forts
Nous avons besoin d’encourager le leadership et développer des leaders laïcs et des membres du clergé au niveau de la paroisse et du diocèse qui peuvent développer de nouvelles habiletés, qui utilisent efficacement les meilleures pratiques pour former des disciples, et qui bâtissent l’unité parmi les enfants de Dieu.


 3.   À l’écoute, engagée dans les dialogues, et recherchant la justice et la réconciliation

Le pape François nous demande d’être une Église en dialogue, une communauté réconciliée et de réconciliation, qui donne son témoignage dans un monde qui conteste souvent la pertinence et la crédibilité de la foi.  Nous avons besoin de nous aimer les uns les autres ainsi que nos voisins avec une ouverture et une humilité qui invite à une relation et à un engagement dans plusieurs domaines : rechercher la vérité et la réconciliation entre les personnes; travailler pour la justice et le bien commun et pour défendre la dignité de la personne humaine; tendre la main à ceux et celles qui ont été blessés ou aliénés par l’Église; encourager les relations et la coopération avec nos partenaires œcuméniques et d’autres communautés de foi; engager la culture dans un dialogue; et apprendre à faire face aux conflits et aux tensions personnelles et ecclésiales de manière évangélique.

 4.   Grandissante avec des intendants et intendantes fidèles et responsables

Pour être capables de partager les dons qui nous ont été donnés (1 P 4, 10), nous avons besoin de travailler ensemble pour planifier, d’une manière transparente, le futur de l’archidiocèse et de nos paroisses.  Nous devons bâtir et développer notre travail ensemble vers la générosité et la responsabilité, la stabilité financière et l’intendance responsable, en faisant confiance à Dieu qu’Il nous fournira ce dont nous avons besoin dans son abondante générosité.

Page URL: http://archregina.sk.ca/en-fran%C3%A7ais/priorit%C3%A9s-de-l%E2%80%99archidioc%C3%A8se